édito  - NounFriday 17 May 2019   Noun-Mai 2019

quand l’orient renoue avec lui-même

Nous, les Libanais, nous avons toujours regardé vers l’Occident. Oubliant souvent l’Orient, nous le remémorant parfois. Nous

avons lorgné la culture, la nourriture, le style occidentaux. Nous nous efforçons de parler le français et l’anglais. Et pourtant.

Pourtant notre pays est un des plus beaux du monde. Notre région est une des plus riches du globe. Ailleurs, l’Orient a le vent en poupe. La

cuisine libanaise (re)fait un boom, le maquillage libanais explose sur les réseaux sociaux, le Liban est à nouveau visité par les étrangers et la

mode s’imprègne de plus en plus de notre style vestimentaire.

Ce numéro de Noun est entièrement consacré à l’Orient et au Liban. À leur musique, leur cinéma, leurs vêtements. La mode se décline

à l’orientale dans notre timeline et dans notre shoot. Le cinéma fait son anthologie égypto-libanaise. La musique également. Gabriel Yared et

Yasmina Joumblatt se confient, Hussein Bazaza parle de ses créations, le falamenk se raconte, Mohammed Hojeij se dévoile, le marc de café laisse

ses traces, la danse orientale s’explique, les régions libanaises offrent leurs trésors dans une belle carte postale, les plats libanais traditionnels

se goûtent, les yeux se maquillent de khôl, les Libanais parlent des mythes et des tabous de la sexualité au Liban.

L’Orient n’est pas une mode. L’Orient et le Liban… c’est nous.

Noun-Mai 2019

  • /mag

    ô café

    Friday 24 May 2019 | by Noun Magazine

    À toutes les occasions. Et le café, on y lit l’avenir.On retourne la tasse et on y voit un serpent, deux“icharat”, une ouverture, une trahison, de nouvellesamours. Bref, le café, c’est tout une histoire. Et ce,depuis le 15e siècle.

  • /culture

    de farid el-atrache

    Friday 24 May 2019 | by Noun Magazine

    Si les cinémas libanais et égyptien ont eudes parcours différents et plusieurs vies, leurintersection et leurs chemins qui se sont croisésà différentes périodes de leurs trajectoires sontnombreux

  • /culture

    du caire à beyrouth, une traversée de la musique orientale…

    Friday 24 May 2019 | by Noun Magazine

    Pas besoin de remonter loin dans le temps pour découvrir les origines du chant et de la musique orientale. Durant la Jâhilîya et bien plus tard, la musique n’avait un usage que secondaire, afin d’accompagner la récitation des poèmes. Au temps où naissait l’Islam, la musique était surtout une affaire de femmes, qui jouaient de leurs instruments lors des occasions et des célébrations