• /culture
      de farid el-atrache
      Fri 24 05 2019

      Si les cinémas libanais et égyptien ont eudes parcours différents et plusieurs vies, leurintersection et leurs chemins qui se sont croisésà différentes périodes de leurs trajectoires sontnombreux

    • /culture
      du caire à beyrouth, une traversée de la musique orientale…
      Fri 24 05 2019

      Pas besoin de remonter loin dans le temps pour découvrir les origines du chant et de la musique orientale. Durant la Jâhilîya et bien plus tard, la musique n’avait un usage que secondaire, afin d’accompagner la récitation des poèmes. Au temps où naissait l’Islam, la musique était surtout une affaire de femmes, qui jouaient de leurs instruments lors des occasions et des célébrations

    • /culture
      gabriel yared et yasmina
      Fri 24 05 2019

      Lui n’est plus à présenter. Oscarisé pourThe English Patient, Césarisé pour L’Amant, lecompositeur de musiques de films comme celles deBack to Cold Mountain, 37,2 le matin, The TalentedMr Ripley, Azur et Asmar et bien d’autres, estcertainement l’artiste libanais le plus extraordinaireque notre pays ait connu. Elle, est psychanalysteet homéopathe, mais dans ses veines coulent lesvoix d’Asmahan, son arrière-arrière-grand-mèreet d’Oum Koulsoum.

    • /culture
      c’est beyrouth
      Fri 24 05 2019

      Beyrouth à Paris. Les bronzés baraqués de la corniche, les travailleuses migrantes endimanchées, la jeunesse et ses excès nocturnes, les processions derrière le Christ porté en croix… Autant de personnages capturés par les objectifs de Myriam Boulos, Khalil Joreige et Joana Hadjithomas, Fouad Elkoury, Vianney Le Caer, Patrick Baz, Cha Gonzalez, Myriam Boulos, entres autres...

    • /culture
      ali chahrour, la gestuelle intellectuelle
      Fri 24 05 2019

      Ali Chahrour a grandi au Liban-Sud, à Deir el Zahrani. Il étudie le théâtre à l’Université Libanaise, mais s’intéresse très tôt à la danse et plus particulièrement aux techniques des danses libanaises. Il aime observer les gestuelles propres au pays et s’intéresse à la danse locale qui l’obsède. Ali est imbibé de folklore local et le transpose dans ses créations. Après de nombreux stages à l’étranger, il décide de revenir au Liban pour parfaire son savoir.

    • /culture
      myriam boulos, imagerie beyrouthine
      Thu 04 04 2019

      À travers ses séries photographiques très personnelles, la jeune prodige Myriam Boulos questionne Beyrouth, ses habitants et sa propre place dans cet espace capitaliste et patriarcal. Rencontre.

    • /culture
      les verticales et horizontales de jad ghorayeb, toujours au féminin
      Fri 15 03 2019

      Il accorde une attention très spéciale à la construction, à la mise en scène et au cadrage. Jad Ghorayeb, architecte de formation et photographe autodidacte, s’intéresse à raconter des histoires et à concentrer son attention sur le monde qui l’entoure et sur le regard qu’il porte au milieu de ce monde-là.